Places de vie locale

« Soyons des lieux tournés avant tout sur notre quartier… pour et avec nos voisins »

Renouer avec la notion d’aubergiste...

Le monde de l’hôtellerie/restauration est avant tout une économie de la vie. Je pense que nous avons oublié depuis des décénies nos origines « d’aubergiste ». Nous tenons avant tout des lieux de vie, des lieux de quartier, dans lesquels les habitants doivent avoir plaisir à se retrouver.
En tant qu’hôteliers nous nous sommes trop souvent exclus de ce contexte local en privilégiant avant tout l’accueil et les services aux “voyageurs.“
Pour moi, il faut faire tous l’inverse, en recréant du lien entre le lieu et son contexte géographique. D’où la création du Comptoir Cecil, restaurant au rez-de-chaussée du Globe et Cécil, résolument tourné vers la clientèle lyonnaise, ainsi que la collaboration avec Les Petites Cantines, concept développé à l’hôtel du Simplon.
En tant qu’hôteliers nous nous sommes trop souvent exclus de ce contexte local en privilégiant avant tout l’accueil et les services aux “voyageurs.“
Pour moi, il faut faire tous l’inverse, en recréant du lien entre le lieu et son contexte géographique. D’où la création du Comptoir Cecil, restaurant au rez-de-chaussée du Globe et Cécil, résolument tourné vers la clientèle lyonnaise, ainsi que la collaboration avec Les Petites Cantines, concept développé à l’hôtel du Simplon.

...et de convivialité : la Cantine de Perrache

Installée à l’hôtel du Simplon, La Cantine de Perrache reprend le principe d’une cuisine ouverte au pied d’un immeuble. Ici, pas de cuisinier professionnel, mais des habitants qui s’accueillent les uns les autres et font ensemble la cuisine. Le repas à prix libre, est prétexte à la rencontre : échanger avec ses voisins, découvrir d’autres générations et d’autres parcours de vie.

Découvrir Les Petites Cantines

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok